Wiki CHERUB
Advertisement
Wiki CHERUB

À la dérive est le septième tome de la série CHERUB.

Les faits décrits dans le rapport que vous allez consulter se déroulent en 2006.

Résumé[]

Lors de la chute de l'empire soviétique, Denis Obidin a fait main basse sur l'industrie aéronautique russe. Aujourd'hui, confronté à des difficultés financières, il s'apprête à vendre son arsenal à des groupes terroristes. James est envoyé en Russie pour infiltrer le clan Obidin. Il ignore encore que cette mission va le conduire au bord de l'abîme...

Extrait de l'ordre de mission de James Adams, août 2006

Ordre de mission de Lauren Adams

Personnages[]

à vérifier ⤴

Personnages récurrents[]

Personnages secondaires[]

Personnages mineurs[]

Lieux[]

Épilogue[]



Le passage ci-dessous contient un spoiler. Les spoilers ne sont pas masqués sur la version mobile, faites attention.

Dès son retour à Aerograd après un séjour de trois semaines dans une clinique privée de Moscou, VLADIMIR OBIDIN procéda à une purge parmi les membres des services de sécurité jugés complices de l’assassinat de son frère DENIS. Plus d’une douzaine

de suspects furent interpellés et torturés, certains purement et simplement liquidés. La CIA fut contrainte de mettre un terme à sa mission d’infiltration.
Après une brève lutte de pouvoir, Vladimir écarta ses prétendants et se hissa à la tête de l’empire Obidin. À l’issue d’élections dont elle fut la seule candidate, la veuve de son frère fut élue maire de la ville en janvier 2007.
Le petit MARK OBIDIN semble plus que jamais réticent à apprendre l’anglais. Dès son huitième anniversaire, il rejoindra un pensionnat huppé du Royaume-Uni.
Le scandale concernant LORD FREDERIC HILTON et son fils SEBASTIAN HILTON éclata trois jours après l’inoubliable bataille du réfectoire de CHERUB. L’industriel fut arrêté alors qu’il tentait de prendre la fuite à bord de son jet privé. Sebastian Hilton fut appréhendé par l’agent du MI5 chargé d’assurer sa protection sur ordre direct du Premier Ministre.
Compte tenu de la complexité des preuves accumulées contre les Hilton, le procès n’aura pas lieu avant la fin de l’année 2007. Placés en détention provisoire, les deux inculpés attendent leur jugement dans une prison de haute sécurité de Belmarsh. Les autorités des États-Unis, la fédération de Russie et plusieurs États d’Europe de l’Ouest ont manifesté leur désir de les interroger dans le cadre d’enquêtes judiciaires menées sur leur territoire.
Au fil de ses investigations, la police a procédé à l’arrestation d’une centaine de leurs associés. En outre, les développements de l’enquête ont conduit à la démission de deux chefs de cabinet ministériel et de l’ensemble du conseil d’administration de la société Hilton Aerospace.

Les agresseurs d’Ewart, KATE MULHROON et JOSEPH GOSLING-BELL, deux anciens du MI5 devenus enquêteurs privés, furent accusés de port illégal d’armes à feu et condamnés à sept ans de prison.

L’article de JASON McLOUD concernant le scandale Hilton fut récompensé par trois importants prix journalistiques. Comme promis, il ne révéla jamais la façon dont il était entré en possession des preuves présentées au public, et en conçut un léger sentiment de culpabilité. Respectant les dernières volontés de Madeline Cowell, il reversa la moitié de ses droits d’auteur et des cachets reçus pour ses apparitions télévisées à SARAH THOMAS.

À l’issue de l’investigation concernant la mission d’Aerograd, le comité d’éthique de CHERUB édicta plusieurs règles visant à renforcer la sécurité des agents. Désormais, il n’est plus possible de les envoyer en opération hors des frontières du Royaume-Uni en l’absence d’un contrôleur de mission.
Dans leur rapport, les membres du comité critiquèrent vivement le comportement d’EWART et ZARA ASKER, jugés coupables de n’avoir pas informé James des développements de l’enquête interne le concernant. Ils réaffirmèrent que les responsables de CHERUB devaient se soucier en priorité du bien-être des agents et, si nécessaire, reléguer au second plan les considérations relatives aux opérations de renseignement.
Ils louèrent la conduite de JAMES ADAMS, et estimèrent que seul le stress extrême auquel il avait été soumis des semaines durant l’avait conduit à violer le règlement de l’organisation.

Après avoir reçu l’assurance d’obtenir la nationalité britannique, ANNA révéla que son nom de famille était CHAIKA. Malgré ses efforts, JOHN JONES ne parvint jamais à localiser son petit frère GEORGY.
Anna vit désormais chez ses parents adoptifs en Ecosse. Son anglais s’améliore de jour en jour, et elle obtient d’excellents résultats scolaires.

Outre les vingt-huit jeunes filles libérées lors du raid sur la maison de passe, l’interrogatoire des suspects permit de démanteler trois autres établissements et de mettre un terme au calvaire d’une centaine de victimes. La plupart acceptèrent de retourner dans leur pays d’origine, mais vingt-six affirmèrent n’avoir aucune attache familiale et émirent le souhait de demeurer en Grande-Bretagne. Malgré les conditions dans lesquelles elles avaient été retenues et exploitées quatre années durant, seules trois d’entre elles bénéficièrent d’une mesure de régularisation. Comme le prévoyait la ligne du gouvernement, les autres furent considérées comme des immigrées clandestines et renvoyées dans leur pays d’origine.
Les militants des droits de l’homme exprimèrent publiquement leurs craintes que ces filles ne soient de nouveau capturées et livrées à des réseaux d’esclavage.

KEITH et le vigile maîtrisé par Lauren passèrent quelques semaines à l’hôpital mais survécurent tous les deux à leurs blessures. Ils furent jugés en compagnie de ROMAN, d’ABBY, de la réceptionniste et des onze autres complices interpellés au cours de la série de perquisitions menées par la police. Accusés d’enlèvement, de trafic d’êtres humains et de proxénétisme, ils écopèrent de peines de prison allant de huit à dix-sept ans de réclusion.

Après un examen attentif de la vidéo enregistrée par les caméras de surveillance lors de la bataille du réfectoire, plus de cinquante agents furent punis et privés d’argent de poche pendant un mois. Plusieurs combattants ayant souffert de brûlures sans gravité, Zara Asker prit publiquement la parole pour rappeler à chacun les dangers inhérents aux jets de nourriture chaude. Elle précisa que des mesures radicales seraient adoptées en cas de récidive.

BOULETTE, le chien des Asker, a pleinement récupéré de son opération à la gorge. Il continue à avaler tout ce qui passe à sa portée.

NORMAN LARGE se remet lentement de son pontage cardiaque. Bien que les médecins n’excluent pas une guérison complète, ils estiment qu’il ne pourra probablement pas réintégrer ses fonctions d’instructeur.
Il a réaffirmé son souhait de continuer à travailler pour CHERUB. Zara Asker a accepté d’étudier la possibilité d’une reconversion, pourvu que le conseil disciplinaire chargé de statuer sur son état d’ivresse le soir de l’accident ne prononce pas son exclusion définitive.

KEVIN SUMNER a commencé le programme d’entraînement initial. Ses instructeurs affirment qu’il s’en tire comme un chef. S’il continue à souffrir du vertige, il est désormais capable de franchir n’importe quel obstacle.

Toujours convalescent, BRUCE NORRIS ne pourra pas s’entraîner ou partir en mission avant au moins deux mois.

JAMES ADAMS et DANA SMITH forment désormais un couple officiel. De l’avis général, ils s’entendent à merveille. À ce jour, James a atteint la page 415 du Seigneur des Anneaux. Il ne sait toujours pas comment annoncer à sa petite amie qu’il n’a jamais rien

lu d’aussi ennuyeux.



Autres formats[]

Cherub 7 & 8.jpg
  • Un livre contenant le tome 7 et le tome 8.
  • Existe aussi en livre de poche (voir plus haut).




Dans d'autres langues[]

Advertisement